Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

KAMASUTRA : L'EMBRASSEMENT FLOTTANT

La posture de l’embrassement frottant est, pour les amants, l’occasion d’une rencontre tactile. Peau contre peau, ils profitent de cette posture qui, au-delà de la pénétration, est une véritable rencontre sensorielle.

Comment ?

Les deux amants sont en position debout. La femme tourne le dos à son partenaire qui la serre contre lui et l’entoure de ses deux bras. Le contact des corps se fait sur toute sa longueur, des pieds à la tête, avec une pression des fesses de l’aimée contre le pubis de l’homme. L’amant peut recevoir des caresses très légères en frottant son visage contre la chevelure de sa partenaire. Il peut aussi goûter aux délices de son odeur, en la respirant. A noter : cet atout féminin des cheveux est particulièrement érotique pour certains hommes.Les deux mains de l’homme étant totalement libres, il peut caresser le visage de sa partenaire, zone souvent oubliée lors de l’union. C’est un contact qui peut se révéler très émouvant car il doit la caresser à l’aveugle, ne pouvant la voir de face. Ce toucher sans vue permet souvent de découvrir des textures de peau, des reliefs dont on n’a pas conscience quand les yeux sont là pour compléter la perception sensorielle de l’autre. Il peut aussi caresser ses seins, bien sûr, et son sexe, sur l’avant, dans la zone du clitoris, bouton du plaisir. Là encore, l’homme exerce la caresse à l’aveugle. Résultat : sa sensibilité augmente, et par là-même, la subtilité de ses caresses.

Les mouvements

La pénétration est ici très peu profonde si les deux amants souhaitent rester corps contre corps sur toute la surface de leur peau. Mais si la femme se cambre, ou même si elle se penche en avant, elle peut augmenter à loisir la profondeur de l’union, au prix d’une distance avec l’amant. En revanche, l’embrassement frottant demande un accord parfait au niveau de la taille des deux partenaires. L’aimée doit être relativement grande par rapport à son amant. Comme cela n’est pas toujours le cas, il est possible de pratiquer cette posture en surélevant la femme sur des talons, sur une petite estrade, sur une marche… à condition qu’elle trouve une position qui reste confortable pour laisser venir le plaisir. De plus, l’équilibre n’est pas toujours facile à conserver et il est parfois bon d’avoir un support sur lequel s’appuyer.

Le petit plus

La caresse des seins peut ici prendre une place centrale, quelle que soit l’inclinaison de la femme ou sa cambrure. La caresse des seins, particulièrement sur les mamelons, augmente beaucoup l’excitation féminine, la lubrification, à condition qu’elle soit douce et durable, plusieurs minutes d’affilée… En augmentant le niveau de l’excitation de l’amante, cette caresse permet de provoquer plus rapidement sa jouissance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article