Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

KAMASUTRA : l'EMBRASSEMENT PRESSANT

Dans la posture de l’embrassement pressant, l’homme est roi : il observe, il donne l’impulsion à l’étreinte. Seul inconvénient à cet échange hautement fantasmagorique pour lui : difficile à tenir, la position demande une force et une concentration considérable.

 

Comment ?

L’amant est debout. Sa partenaire, devant lui, a les mains sur le sol et les jambes en l’air. Elle place ses genoux de chaque côté des hanches de son aimé qui maintient ses cuisses pour l’aider à se tenir. L’embrassement pressant est donc une posture plutôt acrobatiqueque tout le monde n’a pas le courage de tenter ! Cet équilibre ne peut d’ailleurs pas être tenu très longtemps car il est extrêmement fatigant. Quel avantage retirer d’une telle expérience ? L’amant a une vue magnifique sur le corps de sa partenaire. Il la perçoit tout en courbes et il est très proche de son yoni – sexe - dont il peut observer les réactions et l’esthétique. Il peut aussi embrasser ses pieds, zone très érogène pour certaines.

 

Les mouvements

L’homme presse son amante contre lui - d’où le nom de la posture -, la repousse et la recolle à son corps. On peut dire qu’il la secoue, si possible avec douceur. Il peut observer son lingam - pénis - aller et venir dans le yoni - sexe féminin - ce qui est hautement stimulant. L’alternative : l’amant peut réaliser des mouvements de gauche à droite. Mais cette pratique reste plutôt délicate car elle nécessite de déployer beaucoup de force et n’est pas sans risque pour la partenaire, qui pourrait choir d’un côté. Il est donc conseillé de s’en tenir à des mouvements de va-et-vient simples, d’avant en arrière. Ces derniers sont toutefois agrémentés d’un angle de haut en bas, car la femme n’est pas à l’horizontale. Cette posture a tendance à stimuler l’arrière du vagin, à l’opposé du point G. Méconnue, cette stimulation peut procurer des sensations extrêmement voluptueuses, voire orgasmiques.

 

Le petit plus

Pour faciliter cette posture, l’homme peut se placer dos contre un mur, de manière à recevoir une force qui lui permet de résister à celle exercée par l’amante. Cet appui peut lui permettre de faire moins d’effort pour la recherche de l’équilibre et plus pour la recherche du plaisir ! La femme peut aussi choisir d’être surélevée, sur un lit par exemple, de manière à se trouver plus à l’horizontale.

 

AUTRES ARTICLES :

news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article