Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

KAMASUTRA : LA POSITION TOURNANTE DE LA FEMME

Démultiplier les sensations, faciliter les caresses, permettre à la femme de jouir intensément de la pénétration : la position tournante de la femme est une posture aux mille promesses.

 

Comment ?

L’amant est tranquillement allongé sur le dos ; sa partenaire est assise sur lui, de profil, ses pieds reposant à côté de son aimé. Elle se trouve en quelque sorte plantée sur le lingam - pénis. Dans la position tournante de la femme, les corps des deux amants sont très peu en contact, essentiellement par les zones sexuelles. Résultat : les sensations sont amplifiées, intenses. En effet, quand les seuls capteurs de contact à même de réagir sont ceux du lingam et du yoni - sexe féminin -, tous les capteurs sensoriels ont leur énergie tournée vers cet endroit. Une astuce : on peut encore amplifier le plaisir en se bandant les yeux…Dans cette posture, l’amante peut éprouver des sensations extrêmes car la profondeur de l’union est très importante. Il est même parfois délicat pour une femme de prendre instantanément cette posture. Elle doit souvent faire entrer le lingam doucement en elle. Autre délice de la position tournante de la femme : l’homme peut profiter de cette posture pour caresser son amante sur presque toute la surface de son corps. Il utilise alors une main pour prodiguer des caresses sur l’avant du corps de son aimée, une autre pour des caresses sur l’arrière.

 

Les mouvements

Cette posture tient son nom des mouvements très particuliers qu’elle permet de mettre en œuvre. Pendant l’union, l’aimée peut tourner autour du lingam de l’homme. Autre mouvement permis par cette posture : le « coup du sanglier ». Lors de son va-et-vient, la femme frotte son sexe sur un seul côté du pénis de son partenaire. Elle peut ensuite se tourner pour stimuler l’autre côté de son yoni ou même choisir de frotter le lingam sur l’avant ou l’arrière de son sexe. Par ailleurs, les mouvements plus classiques sont tout à fait praticables : l’amante peut soulever son bassin ou onduler lors d’une danse du ventre très sensuelle.

 

Le petit plus

Cette posture est réputée pour être pratiquée en milieu de nuit ou très tôt le matin. La femme, en profitant des premiers moments d’érection du lingam, peut offrir à son aimé un délicieux réveil. A noter également : cette posture peut multiplier le plaisir par deux, puisqu’elle peut se pratiquer des deux côtés du partenaire, même si les amants ont souvent leur position de prédilection.

 

Autres poses du Kamasutra

L'embrassement flottant

Position de la cavale

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article