Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

KAMASUTRA : LE PIVOT

KAMASUTRA : LE PIVOT

Complexe, difficile à tenir : la posture du pivot demande une certaine dextérité de la part des amants. Ces acrobaties sont pourtant toujours récompensées : en allant au-delà de leurs limites, les partenaires sortent de la routine pour connaître un nouvel extase.

 

Comment ?

 

Dans la posture du pivot, l’amant est allongé sur le dos, jambes serrées. Sa partenaire est elle aussi étendue sur le dos sur le dos, sur lui, de tout son long. Elle replie ses jambes et pose ses pieds sur les genoux de son aimé. Cette posture peut se pratiquer avec les deux amants dans le même axe, donc exactement l’un sur l’autre, mais aussi légèrement décalés. L’inconvénient majeur de cette position : elle est très peu confortable et ne peut être conservée longtemps car l’homme se sent écrasé. Plusieurs précautions sont donc à prendre. L’amante doit poser ses coudes sur le côté de manière à alléger son poids et reposer plus légèrement sur le corps de son amant. Elle doit aussi relever légèrement la tête pour ne pas étouffer son amant avec ses cheveux. Le mouvement de va-et-vient est lui aussi délicat. Si l’homme est actif, il doit soulever son bassin, en comptant avec le poids de sa partenaire. Si c’est la femme qui pratique les mouvements, elle doit elle aussi soulever son bassin, ce qui est souvent difficile pour une femme, naturellement moins musclée qu’un homme. Alors, quel est l’intérêt de cette posture difficile à tenir ?

 

Les mouvements

 

Le mouvement, au lieu de reproduire le va-et-vient habituel, peut se transformer en mouvement circulaire, d’où son nom de pivot. L’axe du pivot est alors le lingam - sexe masculin -, autour duquel l’amante peut tourner, telle une roue horizontale tourne autour d’un axe vertical. La femme peut tourner entièrement, aidée par les mains de son amant, ou pratiquer des mouvements d’oscillation de côté, comme une pendule. Les sensations de volupté sont très nouvelles, différentes de celles éprouvées généralement. Vous en doutez ? Essayez et vous verrez !

 

Le petit plus

 

On trouve ici l’intérêt… d’une posture complexe. Quand tout est possible, on a tendance à reproduire ce qui se fait habituellement. Quand les limites sont importantes, les amants sont obligés d’être plus imaginatifs et peuvent découvrir des stimulations inédites et très sensuelles. C’est ce qu’il faut garder à l’esprit quand il vous arrive d’être limité pour des raisons indépendantes de votre volonté (blessure, mal de dos, grossesse…), quand vous êtes freiné dans vos étreintes. Mais cette limite même peut vous amener à découvrir, à explorer autrement. C’est que ce confient volontiers des couples qui viennent d’avoir un enfant : « nous ne pouvions plus faire l’amour dans les positions qui nous étaient habituelles, et nous avons donc dû en trouver d’autres. Nous en avons adopté certaines, et elles font maintenant partie de notre répertoire. »

 

Edité par psychologies.com

 

A LIRE AUSSI :

TU VEUX FAIRE L'AMOUR DANS L'EAU ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article