Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

Je vous écris car je suis actuellement au plus bas. Je me sens fatiguée, vidée d une relation qui n'a finalement dure que peu de temps.

C'était la première fois que j'allais sur un site de rencontre. Finalement c'est lui qui est venu me parler, malgré qu'il soit a des heures de route de chez moi.
Nous avons dialogue pendant environ 3 semaines au téléphone, des heures. il semblait curieux de tout, drôle, très implique dans son travail, impulsif aussi.

On parlait de tout et de rien, de ses passions pour les sports extrêmes, de ma vie pro. Bizarrement il parlait beaucoup de ses parents, une espèce d admiration et de peur pour un père " chef de clan " selon ses mots et une mère " très conciliante" quill met sur un piédestal.

Nous nous sommes rencontres. Ça a été au da de mes espérances, même si en fille prudente je restais sur mes gardes.
Il faut savoir que je suis quelqu'un qui d ordinaire a beaucoup de caractère.

Mais bizarrement des les premier we je n'ai pas agi comme j agi d ordinaire. Il avait une telle facilité a rendre normal ce qui ne l'était pas que je me suis pris au jeu. Exemple : le premier we j'ai dormi directement dans son mot ( sans aller plsj loin ) alors que jamais j'aurais fait ça !!

Les we se poursuivent , le téléphone aussi. Je suis sa 7 e merveille du monde, je suis encore un sur mes gardes mais décidé de me laisse aller.
Une semaine après avoir baisser la garde et après avoir passe un we superbe il me parle de rupture. Sans aucune explication. Je suis sidérée mais quelque chose s'est brisé en moi a ce moment la, je sais qu'il n'est pas digne de confiance car il n'est pas normal de passer d un stade ou " je veux te présenter a mes amis" a ça.
Le lendemain il s'excuse et me dit n'avoir pas compris son comportement.

J'aurais du arrêter a ce moment la mais je me suis pas écoutée.
Il pose ses congés comme moi en juillet pour passer un mois ensemble. Deux semaines avant, une nouvelle crise de sa part. " je sais pas pourquoi je perpétue ce schéma sans fin, pourquoi je m'empêche d être heureux ". Je prends peur, mais il pleure au téléphone. J'essaie de le rassurer et il se calme.

Jusqu'à début juillet. J'arrive chez lui , je le trouve détendu , je le suis aussi, on se ballade a la mer etc, 3 super journées. Et puis un soir ça recommence: je veux qu'on arrête, je t aime pas, j'ai rêvé mes sentiments pour toi.

Moi qui d ordinaire aurait bondi je me retrouve sans énergie et je ne dis rien. Puis il comme e a me dire que je devrais m habiller autrement, que je suis trop maniérée, que ma robe on dirait une robe de chambre etc etc. Qu'il n'aime pas la voix que je prends quand je parle, qu'il n'est pas amoureux de cette voix la etc.

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai le réflexe de me taire alors qu'en temps normal j aurai bondi. Je le regarde et je le trouve " ombrageux " c'est ce que je me suis dit sur l'instant.

Il me dit qu il déteste mes principes moraux ( lui qui au départ me disait être d'accord avec moi !! ) cherche a me choquer " depeche toi je dois aller chier ".

Avant la rupture il m'avait fait l'amour d une façon qui m'était jamais arrivée en 25 ans. C'était brutal, j'ai eu des bleus sur les jambes, et pendant qq secondes il ma même serrée la gorge !

Une fois la rupture faite il a .. Pleuré pendant des heures. On a dormi chacun dans notre coin et le matin je m'aperçois qu'il avait ouvert une bouteille de vodka pure.

Bref c'est surréaliste et j'ai honte de cette histoire , je comprends pas comment ça a pu m'arriver et pourquoi j'ai pas su être au dessus de lui , moi qui me laisse jamais faire.
C'est quelqu'un qui plait énormément aux femmes, bien bâti et très sportif.

Je me sens très mal !

 

Une lectriCe

psychologies.com

 

a LIRE AUSSI 

cinquante nuances de Gisèle, nouvelle érotique de Eza Paventi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article