Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Nouvelles Erotiques

De retour à la maison après une soirée assez mouvementée avec mes deux belles-sœurs, je croyais donc trouver ma douce au lit bien tranquille mais ce ne fut pas le cas.


En effet, elle m’accueillie avec un beau grand sourire et un verre de cognac. Elle me demanda comment allait sa sœur et si elle était aussi malade qu’elle le prétendait. Je l’ai donc rassuré sur son état.
Gloria me dit d’aller prendre ma douche car elle avait une surprise pour moi. Elle se leva et ouvrit son peignoir pour me laisser voir une tenue très excitante. Des bas avec porte jarretelle, une petite culotte en dentelle accompagnée d’un soutien-gorge demi buste des plus excitant.


Je me suis donc empressé d’aller prendre une douche bien méritée suite à mes ébats avec ses deux sœurs.


Je vais la retrouver immédiatement dans le salon ou elle m’attend en écoutant un petit film porno histoire de se mettre en appétit.


Je m’approche d’elle et lui roule une pelle. Elle me repousse doucement en se levant, elle me prend par la main et m’attire vers le corridor qui mène à la chambre à coucher. Elle me surprend en s’arrêtant devant la chambre d’amis. Elle pousse la porte et là, sur le lit je peux distinguer un corps. Je la regarde et elle ne dit rien. Elle s’avance vers le lit et sans dire un seul mot. Elle se penche sur ce corps et je peux distinguer une queue qu’elle prend en bouche délicatement. Mes yeux commencent à s’adapter à la noirceur de la chambre et je reconnais Richard, mon amie d’enfance dont je vous ai parlé dans un de mes précédents récits.


Il dort mais commence doucement à se réveiller sous le travail expert de la langue de ma douce Gloria. (J’ai appris par la suite qu’il était arrivé d’un long voyage quelques heures plus tôt et s’était présenté à la maison sans avertissement. Fatigué, il avait pris une douche et s’était endormi en attendant mon retour) Richard a maintenant une pleine érection et en raison de la grosseur de sa bitte, Gloria commence a avoir de la difficulté à la prendre en profondeur. Richard qui est maintenant bien éveillé me dit ‘’Toi, tu sais comment accueillir un vieux pote’’.


Je n’avais aucune idée qu’il était là et j’étais tout aussi surpris que lui par l’attitude de ma femme mais pourquoi ne pas en profité. Décidément ma belle et douce épouse, bien que toujours timide, a pris goût au trio pour me surprendre ainsi.


Comme elle était bien occupée à sucer Richard, je me suis donc positionné derrière ma femme et j’ai commencé à lui lécher le minou. Son beau minou pourpre, toujours complètement dénudé de tout poil pubien. Quel délice.


Gloria apprécie l’attention que je porte à cette partie de son anatomie et Richard est celui qui en profite le plus pour le moment. Elle prend sa bite de plus en plus profondément dans sa bouche et il ne faut pas long pour qu’il lui déverse son nectar au fond de la gorge. Elle le nettoie à coup de langue et se retourne pour me prendre en bouche à mon tour. Je profite de cette gâterie si douce mais comme j’ai déjà performé peut de temps avant avec ses sœurs, je ne suis pas près d’éjaculer. Je la repousse donc et m’installable sur elle et lui plante ma pine entre les jambes. À peine deux ou trois minute suffise et elle jouies intensément. Comme à son habitude, elle perd conscience pour quelques minutes. Je dis perdre conscience parce que je ne sais pas vraiment comment décrire l’état dans lequel elle se retrouve. Elle ne le sait pas plus. Elle dit qu’elle nous entend et qu’elle nous voit mais se retrouve plutôt comme un genre de transe. Peut importe, Richard et moi en profitons donc pour parler et il me dit alors qu’il avait décidé de me faire une surprise et c’est pour cette raison qu’il ne m’avait pas prévenu de son arrivé. Il m’avoua que tel est pris qui croyait prendre car il ne s’attendait pas à un tel réveil. J’ai due lui admettre que la surprise c’est Gloria qui nous l’avait faite à tout les deux.

Gloria ouvrit les yeux et nous regarda avec un grand sourire et dit simplement bienvenue à vous deux. Elle se redressa et comme ma bite était encore bien raide, elle s’est placé à quatre patte entre les jambes de Rick et m’a demandé de lui planter ma queue bien au fond, chose que je fit immédiatement pendant qu’elle repris la grosse bitte de mon meilleur ami dans sa belle bouche afin de lui redonner toute sa vigueur.

Une fois Richard bien dur, elle s’est avancée pour prendre place sur sa pine bien raide. Elle s’empala sur ce membre hors norme le plus profondément possible en poussant un long râlement de plénitude. Elle me jeta un coup d’œil qui disait tout. Je me suis approché et j’ai mouillé sa rondelle à grand coup de langue en prenant bien soins de l’insérer dans son anus afin de bien le lubrifier et je l’ai ensuite délicatement enculé. J’imagine bien que c’est dû à la grosseur de la queue de Richard qui prenait beaucoup de place en avant mais son cul était extrêmement serré. Elle s’est tournée vers moi et j’ai vu des larmes sur ses joues. J’ai eu un mouvement de recul pour sortir de son anus mais elle m’a retenu par les hanches et m’a demandé de pousser jusqu’au fond, de la défoncer.

Après plusieurs jouissance de sa part dû à nos vas et vient dans ses deux orifices, nous avons jouis simultanément, la remplissant de notre foutre. Nous sommes resté ainsi en elle jusqu'à ce que nos queues deviennent flasques. Nous étions couchés avec Gloria entre nous deux quand la sonnerie de la porte s’est fait entendre. Gloria enfila son peignoir et nous dit d’attendre sagement son retour. J’entendais bien qu’il y avait une conversation mais sans être en mesure de savoir qui pouvait bien être cette personne à notre porte à cette heure tardive. Il était environ 23 :00 heures, pas nécessairement l’heure à lequel les gens viennent pour visiter. Quelques minutes passent et Gloria revient dans la chambre avec à ses trousses mon ami Charlie, celui-là même avec qui Gloria a eu son initiation au triolisme. Je les regarde avec plein de question dans les yeux et Gloria me dit immédiatement qu’elle avait invité Charlie pour me faire une surprise mais l’arrivé de Richard avait quelque peu changé ses plans. L’excitation précédente l’avait fait oublié ce détail mais Charlie est tout de même arrivé comme prévu. Je ne crois pas que cela vous dérange s’il se joint à nous ? Présentation rapide de Richard et Charlie et voilà Gloria à genoux devant Charlie, elle défait son pantalon et retire sa bite pour la prendre en bouche.
Décidément, ma femme a vraiment pris gout au sexe avec plusieurs partenaires. Après deux, la voici maintenant avec trois mâle et sans que j’ais eu à lui demander quoi que ce soit.

Elle est là avec nous comme spectateur se délectant de la bite de mon ami qui ne semble pas trouver la situation désagréable. Il me regarde et me dit ‘’tu as une vrai suceuse de bitte entre les mains’’. Je dois admettre qu’il a raison. Elle n’a aucun problème à le prendre jusqu’au fond car si vous vous souvenez de mon premier récit, Charlie a une queue large mais pas extrêmement longue, ce qui lui permet de le prendre complètement. Nous admirons le spectacle jusqu’à ce que Charlie lui lance son foutre dans le fond de la gorge. Elle n’a rien laissé tombé et a bien nettoyé chaque goutte sur son pénis.
Richard et moi, bien excité par ce spectacle avons repris de la vigueur et ma tendre épouse s’est étendue sur le lit et a demandé notre attention. Richard s’est positionné entre ses jambes et a commencé à lui lécher le minou prenant soin de s’attarder sur son beau petit clitoris pendant que je prenais soins d’un de ses seins en suçant bien fort son mamelon. Charlie lui s’occupait de l’autre sein. Gloria était là, complètement offerte à nous elle jouissait sous l’assauts de nos langues.
Je n’aurais jamais cru que ma femme qui était si réservé avant et au début de notre mariage, pouvait devenir un objet sexuel aussi rapidement et qu’elle pourrait aimer cela autant.
Après que Gloria eut bien jouis, elle nous invita tous à aller nous rafraichir sous la douche. Je suis donc passé avec elle en premier et pendant que nos deux comparses se lavaient, ma douce et moi sommes allés prendre un verre au salon. Je lui ai dit merci de toutes ces surprises. Elle m’a confié qu’elle avait belle et bien planifié la venu de Charlie mais que celle de Richard était tout autant une surprise pour elle.
Elle m’a alors confié qu’elle n’avait pas planifié baisé avec trois hommes mais qu’elle se sentait incapable de retourner Charlie quand il s’est présenté pour sa petite surprise. ‘’Es-tu fâché contre moi’’ ? Quoi ? Moi fâché ? J’étais au paradis alors comment aurais-je pu être fâché.
Elle me confia qu’elle aimerait essayer de prendre la grosse queue de Richard dans son cul mais qu’elle avait peur qu’il ne lui fasse mal. Je l’ai rassurai et je lui ai dit que si c’était ce qu’elle voulait, je serais là pour m’assurer que tout irait bien.
Nos deux compères sont venus nous retrouver au même moment. Il se sont pris un verre et nous avons bavardé et échangé sur ce qui venait d’arriver et avons bien ries de cette situation.
Gloria a attrapée la commande de la télé et a remis en route le film qu’elle écoutait lors de mon retour à la maison. Cela a eu pour effet de nous relancer et Charlie qui était celui qui avait été le moins sollicité jusqu’à présent s’est approché de Gloria qui l’a immédiatement repris en bouche. Cette vision de rêve nous a aussitôt redonné l’ardeur requise pour la satisfaire.
Charlie était assis sur le sofa et Gloria était à quatre pattes lui prodiguant une pipe incroyable. Je voyais son beau petit cul relevé et je me suis approché pour commencer à lui lécher la rondelle et à lui introduire ma langue au plus loin possible. Je me suis ensuite placé derrière elle et j’ai commencé à l’enculer doucement comme si c’était la première fois. Après avoir bien jouis en elle, je me suis retiré et sans que je ne m’en sois rendu compte, la grosse queue de Richard avait remplacé celle de Charlie dans la bouche de ma douce. Charlie a pris ma place dans son anus dilaté a commencé à la pistonné. Elle laissait sortir des sons de plaisir et Charlie a jouis dans son cul à son tour. J’ai fait un signe à Richard qui est venu prendre place derrière elle et j’ai pris le monstre en main pour le diriger dans l’anus de ma chérie. J’ai bien gardé le pénis de Richard en main afin de m’assurer que si jamais l’envie lui prenait de pousser au fond trop rapidement, j’aurais été en mesure de protéger ma chérie. En bon gentleman qu’il est, Richard avait compris mon stratagème. Gloria poussait contre cette grosse bite, que dis-je ce monstre de bite.
Gloria s’empalait sur la queue de Richard qui a commencé à pousser doucement lui aussi. Comme tout semblait bien allé, j’ai laissé allé sa pine et je leur ai laissé tout l’espace requis. Je me suis placé devant ma femme et après quelques instants elle m’a pris en bouche. Richard n’avait toujours que quelque centimètre dans son derrière et je pouvais voir que ma chérie avait des larmes qui lui coulaient sur les joues. Je lui ai demandé si elle voulait que Richard se retire et elle m’a fait un signe négatif avec sa tête. Elle a cessé de me sucer pour se concentrer sur ce qui arrivait derrière elle. Je serais incapable de dire combien de temps cela a pris mais j’ai finalement vu les couilles de Richard frappé contre les fesses de ma tendre épouse. Quel spectacle que de voir cette grosse bite disparaître complètement dans le petit cul de ma femme.


Ma chérie m’a demandé de me coucher sur le dos, Richard s’est retiré le temps que Gloria s’installe sur ma pine bien dressé et il s’est réintroduit dans cette partie de son corps très étroite mais qui s’était dilaté suffisamment pour l’accueillir. Le va et vient à débuter lentement pour ensuite prendre une cadence d’enfer. Il n’a fallu que quelques minutes pour que Gloria commence à jouir accompagner de puissant spasme. C’était incroyable de la voir ainsi jouir orgasme après orgasme. Richard, Gloria et moi avons eu un orgasme simultané et ma femme s’est effondrée sur moi. Elle était comme en transe. Quand elle est sortie de sa torpeur, elle s’est mise à pleurer. Des larmes de joie parce qu’elle était heureuse de la jouissance qu’elle venait de ressentir. Nous nous sommes retiré dans notre chambre et nous avons fait l’amour une dernière fois, vraiment fait l’amour comme à nos tout début. Délicatement, sans attente autre qu’un contact physique merveilleux.

Elle m’a remercié de lui avoir fait connaître une autre dimension sexuelle. Elle m’a alors dit qu’elle aimerait que je lui fasse connaître d’autres aventures et qu’elle était ouverte à toute suggestion. Elle m’a aussi dit qu’elle me voulait avec elle à chaque nouvelle étape qu’elle franchirait dans sa sexualité.

Au petit matin, nous nous somme tous retrouvés devant une tasse de café et Gloria a remerciée nos partenaires pour leur délicatesse et leur a dit que bien qu’elle n’acceptera jamais de coucher avec eux sans ma présence, qu’elle voulait qu’il reste dans notre vie pour d’autres aventures. Elle aurait bien aimé remettre ça le matin même mais ses organes sexuels en avait trop pris et étaient trop endoloris pour recommencer immédiatement.

Ma petite chérie venait d’ouvrir la porte sur une vie nouvelle pleine de plaisir pour nous deux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article